Chloé D, biographe

Vous êtes le sujet, je suis le porte-plume.

Vos souvenirs s’envolent ? Rattrapons-les. 

Vous vivez un moment crucial? Racontons-le.
Je vous écoute et vous accompagne dans le récit de votre vie ou d’un événement particulier. 

 

À propos de l'auteur

Professeur de français, d’habitude je fais écrire les autres. Aujourd'hui, c'est moi qui prends la plume pour écrire le récit de votre vie, d’une année particulière ou d’un événement. Racontez-moi vos souvenirs et j'en ferai
un livre de famille.

 

La méthode, les tarifs

Vous aimeriez qu’un proche se raconte et laisse une empreinte. Ou bien vous souhaitez garder la trace d’une année de changement dans votre vie.  J’écris des récits au passé ou au présent, pour soi ou pour les autres. 


Nous nous rencontrerons une première fois pour parler de votre projet. Ensemble, nous choisirons

le rythme de nos rendez-vous.


Vos souvenirs sont épars? Vous aimeriez les transmettre? Nous les rassemblerons et  je tâcherai de leur donner une forme idoine.

Chaque rencontre est unique, chaque livre trouve son genre : anthologie de souvenirs, biographie,

entretien, journal intime...

Je vous enregistrerai pendant 15 à 20 heures et j’écrirai un texte qui vous appartiendra.


Je pourrai faire imprimer le livre en plusieurs exemplaires, à votre convenance.

Rien de vous engage à aller jusqu'au bout du projet, il pourra s'interrompre à tout moment.

Je peux aussi réaliser un montage sonore des entretiens.


Le tarif de base est de 2500 euros pour les entretiens et l'écriture du livre.

Contactez-moi pour un devis précis.

 
 
Événements à venir
Exposition "Vivant ensemble"
Fri, Sep 20
Café Maya
Sep 20, 2019, 7:00 PM – Oct 31, 2019, 11:00 PM
Café Maya, 10 Rue Erard, 75012 Paris, France
Galerie de portraits littéraires et photographiques, rencontre avec des habitants du quartier Erard. Pour lire quelques portraits, cliquez ici : https://www.calameo.com/books/001987669f1e79028b971
Partager
Hand%20Writing_edited.jpg

Portrait de

Marie Dauphin

Exposition Vivant ensemble

Si l’on « passe son doigt sur les microsillons autour de ses yeux, on peut entendre les chansons que le temps a gravées au plus profond »…de la mémoire de toute une génération. Marie Dauphin aime Alain Chamfort, ce sont par ses mots à lui que s’ouvre son portrait à elle. Elle lui doit le meilleur conseil qu’elle ait reçu : écouter son  désir, pas les oiseaux de mauvais augure.Elle l’a suivi.

Dans les années quatre-vingts, elle a chanté les génériques de dessins animés que tout le monde connaissait par cœur, que l’on fredonnait tout le temps. Bibifoc, Lady Oscar, Clémentine…des personnages qui ont marqué pour toujours l’imaginaire collectif. Elle chantait alors des chansons subtilement engagées destinées à éveiller la curiosité des enfants. Et eux, inconsciemment, s’identifiaient à cette fille-garçon ou à cette petite Clémentine, devenue handicapée après un accident d’avion. On entendait dans sa voix, une énergie, une sorte de foi qu’elle insufflait aux personnages, doubles fictifs de millions de téléspectateurs. Depuis elle est reliée à l’enfance,

elle l’incarne en quelque sorte.Difficile de vieillir, de s’accomplir, de creuser son microsillon quand on est, comme elle, inscrite au patrimoine mémoriel de tant de gens.

Aujourd’hui elle écrit et compose ses chansons, quand elle ne donne pas des cours de Feldenkrais, quand elle ne joue pas la comédie, quand elle n’écrit pas un scénario, quand elle ne fait des projets avec un chœur de cinquante enfants chanteurs, quand elle ne joue pas de la trompette ou du ukulélé…quand elle…quand elle…

Parce que Marie Dauphin n’est pas ce que l’on pourrait appeler une personne oisive.

Petite fille, elle voulait devenir acrobate ou du moins circassienne. Elle s’est engagée sur ce chemin

et puis finalement,son corps ne l’a pas suivie.

Et elle a dû apprendre à prendre son temps. Elle a rencontré par hasard un thérapeute magicien qui a guéri son dos en une séance de mouvements infimes. Elle n’avait pas remis, comme à son habitude,  son corps entre les mains d’un spécialiste  « comme on laisse ses vieilles godasses à un cordonnier ». Elle avait compris elle-même où ça coinçait et, incroyable, elle ne souffrait plus. Alors elle a décidé de devenir cette drôle de messagère qui aide les autres à renouer avec leur corps. Elle a appris durant quatre ans les techniques et le langage du Feldenkrais. Maintenant, elle anime des séances dans son quartier. Ses voisins écoutent la litanie et rentrent en contact avec leurs douleurs, ils trouvent un chemin vers eux-mêmes, en l’écoutant. Encore une fois…


C’était important pour elle d’œuvrer là, autour de chez elle. Reuilly Diderot, c’est un repère dans sa vie. A dix-huit ans, elle venait vivre « la grande vie » à Paris. De Charenton, elle prenait la ligne 8 et changeait à Reuilly Diderot. Là, l’aventure commençait. Elle s’enivrait à ce moment précis, se racontait des histoires folles qu’elle allait vivre, ou pas. Alors, quand on lui a proposé, des années plus tard, d’habiter au 10 rue Erard…ça a ressemblé à un signe. Et puis c’est une autre vie merveilleuse qui s’est écrite ici. Un nouvel amoureux avec qui roucouler

dans le nid d’aigle, tout en haut, avec vue sur Paris.


Dans son dernier album, on entend ce qu’elle a à dire du monde, de ses peurs, de la violence, du temps qui passe, Souvenirs savon. Ses chansons depuis toujours délivrent des messages, délicatement tournés mais explicites. « Ce matin, Madame a les yeux bleus…tout autour ». Sa voix est naturellement nostalgique, elle n’y peut rien. Et d’ailleurs, c’est peut-être ça que l’on aime en elle. Elle est pourtant rieuse, pimpante et amoureuse. Avec ses chansons, elle se veut colibri, comme celui de l’histoire qui fait ce qu’il peut pour éteindre l’incendie…si petit soit son bec. Il fait « sa part ». Au jardin, en tout cas, les oiseaux lui parlent et elle leur répond : « merci. »

 

Revivre son histoire...

"A chaque fois, c'est comme si j'étais raptée par la fille,

que je devenais elle, non la femme que je suis aujourd'hui,

mais la fille de l'été 58."

Annie Ernaux, Mémoire de fille

 

Contact

93310 Le Pré-Saint-Gervais, France

0669494769

brown%20and%20black%20typewriter_edited.jpg
 

0669494769

©2018 by Chloé D, votre biographe. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now